Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/02/2009

La santé et les services sociaux livrés à la concurrence marchande

Une des premières valeurs de gauche : la défense des services et biens publics

Et pourtant, certains élus avec les voix des électeurs de gauche n'hésitent pas à livrer les activités de solidarité dans les domaines sanitaires et sociaux à la concurrence du marché !

Dans le département du Gard, plusieurs exemples de cette manière de faire qui justifient pleinement :

- un rassemblement de la gauche antilibérale pour défendre, préserver, développer les services et biens publics, et pour peser positivement sur la sociale-démocratie ;

- le regroupement autour du front de gauche pour aider à construire une autre Europe que celle de Lisbonne, résultat d'un consensus politique entre les libéraux de droite et les socio-libéraux, et paravent trop souvent utilisé pour justifier la casse des services publics au travers des fameuses "directives européennes".

Christophe Cavard, le seul représentant actuel au conseil général du Gard de la gauche unitaire, s'est opposé à cette dérive mercantile pour la mise en concurrence dans le domaine de l'insertion ou pour la délégation de service public à la multinationale Véolia pour les transports.

Il nous a fait parvenir un texte de L'uniopss (Unir les Associations pour Développer les Solidarités) qui est un excellent point d'appui pour illustrer les enjeux qui nous préoccupent, dans le Gard comme ailleurs au sujet de l'ouverture à la concurrence du secteur social.


position concurrence fev09.pdf

Les commentaires sont fermés.