Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2010

Communiqué de presse des objecteurs de croissance


Élections Régionales 2010

 

Nouvelle désillusion ou nécessité d'ouvrir les yeux pour agir sur la réalité, ici et maintenant.

 

Un mode de scrutin qui prive le tiers des électeurs de leurs représentants au Conseil Régional.

Un mode de scrutin qui permet à un président populiste de diriger la région avec le soutien de moins de 20% de l'électorat.

Un mode de scrutin tellement peu démocratique que 50% des électeurs ne se rendent plus aux bureaux de vote.

 

Mais un mode de scrutin  qui permet aux zélateurs du système de continuer à gérer notre région pour la mettre aux normes du Libéralisme européen, aux ordres des marchés financiers.

Évidemment nous n'apporterons pas nos voix, au deuxième tour, aux listes en présence,car toutes participent de ce système mortifère, qui brise l'humain, saccage nos territoires, détruit la vie, au profit des intérêts d'une minorité.

 

Mais nous n'attendrons pas les prochaines élections pour agir !

Comme nous l'avons proposé lors de la Campagne de la liste unitaire "A Gauche maintenant", les Objecteurs de Croissance agirons pour la relocalisation de notre économie, de notre démocratie, en participant à la création de Collectifs "Relocalisons", en préparant pour cet été à Notre Dame des Landes (44) les premières Assises de la Relocalisation.

Nous agirons dans le cadre de la Campagne "Alimentons nos régions" à installer une agriculture paysanne de proximité.

Nous agirons pour un revenu décent, pour tous, de la naissance à la mort, en préparant les Etats Généraux du Revenu de vie/dotation inconditionnelle d'autonomie, dont la première assemblée préparatoire a lieu en Ardèche le 24 Mai.

Nous agirons, pour la gratuité du bon usage des biens essentiels : la terre, l'habitat, l'eau, l'énergie, les transports de proximité.

 

Pour ne pas réduire nos résistances à des oppositions, nous devons repolitiser la société, et resocialiser la politique.

 

A l'heure où se font les premières expulsions de ceux qui ne peuvent plus payer le rackett locatif, nous agirons pour l'accés, pour tous, à un logement décent, choisis, autonome et sobre dont le coût pour les plus démunis soit pris en charge par la collectivité.

 

L'abstention est due à une désespérance face à la possibilité de changement par les politiques actuelles telle qu’elles s’expriment dans cette fausse démocratie contrôlée par des médias au service des pouvoirs en place. Mais elle dévoile aussi l'isolement des individus, victimes d’une culture qui n’imagine le bonheur que par l’accomplissement personnel, la consommation et la critique de toutes les formes de solidarité (syndicales, associatives, villageoises, informelles). Face à cette impuissance, notre résistance sera de lutter, inventer, expérimenter et valoriser des alternatives concrêtes pour produire, éduquer, accueillir, fêter, s’entraider et consommer autrement.

 

C'est la voie que suggère les Objecteurs de Croissance, et que nous proposons en débat aux Mouvements Sociaux, à la Gauche Alternative et Anticapitaliste, et à l'Ecologie Radicale.

 

Plus d'infos sur : http://objecteursdecroissance-lr.fr

Les commentaires sont fermés.