Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/02/2011

Indignons-nous : contre les primes aux recteurs qui suppriment le plus de postes

 

La lettre d'une enseignante au Ministre pour rendre les palmes académiques et protester ainsi contre la politique de casse de l'école qui récompense les recteurs qui l'applique avec le plus de servilité

 

 

Brigitte Enguehard Port-Louis, le 7 février 2011 Documentaliste honoraire

 

Monsieur le Ministre ,

 

Par décret, en date du 3 Septembre 1998, j’ai été nommée au grade de Chevalier de l’ordre des Palmes académiques.

Une récompense pour ma contribution au service public de l’Education Nationale.

Ce n’est pas l’espoir d’une médaille qui me faisait agir avec conviction et enthousiasme, mais l’envie, avec toute l’équipe éducative, de donner le plus et le mieux à tous les élèves et plus encore à ceux qui étaient en difficulté.

Peut-être parce que je fais partie , moi-même, d’une famille d’enseignants (mère institutrice, sœur, beau-frère, cousines, oncle…directeur, directrice d’école, professeures, proviseur, proviseure..tous au service d’un grand idéal d’éducation publique)

Toute ma vie, j’ai lutté pour que ce service public ne soit pas démantelé mais qu’il puisse au contraire s’améliorer et s’adapter aux besoins actuels, réels des élèves et des enseignants.

J’ai connu des logiques comptables, certes, au moment des DGH, nous les avons combattues..

Mais cette fois, la coupe est pleine et je ne puis assister à cette entreprise de démolition sans réagir.

Bien sûr, les enfants des familles qui ont l’argent, la culture, les réseaux… s’en sortiront toujours mais le devoir de votre ministère est d’être là pour tous, à commencer par les plus faibles.

Un pouvoir qui mène une politique de si courte vue, sans écouter la cour des comptes et sans donner les moyens nécessaires pour faire bien fonctionner un service public vital pour l’avenir des enfants et celui du pays ,ce pouvoir est indigne de gouverner.

L’éducation n’est pas une marchandise et la « Prime à la casse » offerte aux Recteurs pour leurs bons et loyaux services est totalement indigne et honteuse !!

Je ne comprends d’ailleurs pas le silence assourdissant des dits Recteurs….

Quel exemple pour la jeunesse !!

« Rétribuer un représentant de l’Etat sur sa capacité à détruire encore plus le service public d’Education est un acte qui vous déshonore totalement » pour reprendre la phrase de Monsieur Ascher, proviseur honoraire.

Voilà pourquoi j’ai décidé, moi aussi, de vous renvoyer mon diplôme de Chevalier des Palmes Académiques ....

En espérant bien que les jeunes générations d’enseignants reprendront le flambeau pour une réelle et bonne formation pédagogique et sans être dupes des multiples plans et dispositifs qui s’empilent sans moyens au gré des vents.

Je ne peux, Monsieur le Ministre, que vous transmettre l’expression de ma tristesse et de mon profond dégoût pour cette politique délétère.

 

Les commentaires sont fermés.