Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/04/2011

Communiqué de la FASE LR

Les représentants de la FASE du Languedoc-Roussillon se sont réunis à Béziers le samedi 9 avril dernier et ont adopté un texte précisant leur position unitaire pour les prochaines échéances électorales :

Nous ne vous départagerons pas

Nous ne vous départagerons pas.doc

Commentaires

je vous invite à aller voir sur "NPA 2009.org" ou "npagard.anticapitaliste.org" quelles sont les propositions unitaires du NPA pour les présidentielles de 2012.
Nous pourrons alors débattre à partir des vraies positions des uns et des autres.

Cela vous aiderait à vous départir de votre posture d'observateurs experts mais aveugles qui n'en finissent pas de jurer que à gauche de la gauche tout se vaut en refusant de voir les divergences, leurs applications immédiates et leurs conséquences.
A bientôt pour en parler

JD

Écrit par : DEYDIER | 20/04/2011

Je souscris pleinement à ce communiqué, et suis prêt à le relayer. Je le prolongerai même en affirmant que ce sont ces stratégies partisanes, mortifères pour la gauche et l'avenir, qui nous rangent dans le camp des OBSERVATEURS, alors que nous n'aspirons qu'à une seule chose : PARTICIPER au CHANGEMENT.

Écrit par : ERASMI Christian | 21/04/2011

Votre texte commence ainsi:

"Vous, les responsables et militants du Front de Gauche, du NPA et de EELV "

Nous avons en commun bien des choses qui nous rassemblent dans les luttes et d'autres qui nous séparent dans le projets politiques entre EELV, FdG et NPA. Vousne pouvez lancer un appel incantatoire sans aller voir de plus près les divergences réelles sur L'Europe, la participation à un nouveau gouvernement de gauche plurielle par ex...

Que proposez vous sur le fond?
Sur quelles bases faut il s'unir et pour ce qui concerne le NPA que dites vous de l'appel aux anticapiltalistes pour 2012?
J.D

Écrit par : J.D | 22/04/2011

Votre texte commence ainsi:

"Vous, les responsables et militants du Front de Gauche, du NPA et de EELV "

Nous avons en commun bien des choses qui nous rassemblent dans les luttes et d'autres qui nous séparent dans le projets politiques entre EELV, FdG et NPA. Vousne pouvez lancer un appel incantatoire sans aller voir de plus près les divergences réelles sur L'Europe, la participation à un nouveau gouvernement de gauche plurielle par ex...

Que proposez vous sur le fond?
Sur quelles bases faut il s'unir et pour ce qui concerne le NPA que dites vous de l'appel aux anticapiltalistes pour 2012?
J.D

Écrit par : J.D | 22/04/2011

Rencontre NPA /FASE nationale. Cpte rendu (npa2009.org)
Délégation NPA : Léonce Aguirre, Sandra Demarq, Myriam Martin, Christine Poupin.

Délégation FASE : Pierre Cours-Salies, Jean Brafman, Roland Meirieux (Les alternatifs)

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique avait la première demandé à rencontrer le NPA. Dans un climat fraternel, les deux délégations ont eu d'abord un rapide échange sur la situation sociale et internationale. Cette discussion a fait apparaître de larges convergences quant à l'engagement pour la sortie du nucléaire dès maintenant, pour la solidarité avec les révolutions arabes, pour le refus de l'austérité.

La FASE aimerait initier avec d'autres des débats unitaires et larges en particulier sur deux thématiques : le FN et les dynamiques qu'ouvrent les révolutions dans le monde arabe.

Sur la préparation des élections de 2012, la FASE a enregistré positivement la démarche engagée par le NPA sans pour autant l'approuver dans sa globalité. Leur conception n'est pas à priori de constater l'incompatibilité entre le programme du PS et celui d'une gauche digne de ce nom. Bien entendu, les camarades disent refuser la participation à un gouvernement de gauche qui mènerait une politique libérale. En revanche, comme le Front de gauche, ils estiment possible de faire bouger les rapports de force à gauche entre le PS et la « gauche de gauche » et donc la nature de la politique d'un futur gouvernement né de la défaite de la droite.

Ainsi, sans approuver totalement les termes du texte constituant la base stratégique du Front de Gauche pour les élections présidentielles et législatives sur cette question, la délégation de la FASE a indiqué y voir une avancée suffisante pour tenter de concrétiser le rassemblement avec le Front de gauche.

Le NPA a indiqué qu'il avait envoyé une demande de rencontre avec les formation du Front de gauche (PCF, PG, GU) mais que pour sa part, les programmes du PS et d'une gauche digne de ce nom ne sont pas compatibles et qu'espérer « gauchir » le PS par le rapport de force issu des urnes était purement illusoire ; que si la droite était battue en 2012, il faudra alors construire une opposition de gauche la plus consistante possible à ce nouveau pouvoi

Écrit par : JD | 27/04/2011

Rencontre NPA /FASE nationale. Cpte rendu (npa2009.org)
Délégation NPA : Léonce Aguirre, Sandra Demarq, Myriam Martin, Christine Poupin.

Délégation FASE : Pierre Cours-Salies, Jean Brafman, Roland Meirieux (Les alternatifs)

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique avait la première demandé à rencontrer le NPA. Dans un climat fraternel, les deux délégations ont eu d'abord un rapide échange sur la situation sociale et internationale. Cette discussion a fait apparaître de larges convergences quant à l'engagement pour la sortie du nucléaire dès maintenant, pour la solidarité avec les révolutions arabes, pour le refus de l'austérité.

La FASE aimerait initier avec d'autres des débats unitaires et larges en particulier sur deux thématiques : le FN et les dynamiques qu'ouvrent les révolutions dans le monde arabe.

Sur la préparation des élections de 2012, la FASE a enregistré positivement la démarche engagée par le NPA sans pour autant l'approuver dans sa globalité. Leur conception n'est pas à priori de constater l'incompatibilité entre le programme du PS et celui d'une gauche digne de ce nom. Bien entendu, les camarades disent refuser la participation à un gouvernement de gauche qui mènerait une politique libérale. En revanche, comme le Front de gauche, ils estiment possible de faire bouger les rapports de force à gauche entre le PS et la « gauche de gauche » et donc la nature de la politique d'un futur gouvernement né de la défaite de la droite.

Ainsi, sans approuver totalement les termes du texte constituant la base stratégique du Front de Gauche pour les élections présidentielles et législatives sur cette question, la délégation de la FASE a indiqué y voir une avancée suffisante pour tenter de concrétiser le rassemblement avec le Front de gauche.

Le NPA a indiqué qu'il avait envoyé une demande de rencontre avec les formation du Front de gauche (PCF, PG, GU) mais que pour sa part, les programmes du PS et d'une gauche digne de ce nom ne sont pas compatibles et qu'espérer « gauchir » le PS par le rapport de force issu des urnes était purement illusoire ; que si la droite était battue en 2012, il faudra alors construire une opposition de gauche la plus consistante possible à ce nouveau pouvoi

Écrit par : JD | 27/04/2011

Rencontre NPA /FASE nationale. Cpte rendu (npa2009.org)
Délégation NPA : Léonce Aguirre, Sandra Demarq, Myriam Martin, Christine Poupin.

Délégation FASE : Pierre Cours-Salies, Jean Brafman, Roland Meirieux (Les alternatifs)

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique avait la première demandé à rencontrer le NPA. Dans un climat fraternel, les deux délégations ont eu d'abord un rapide échange sur la situation sociale et internationale. Cette discussion a fait apparaître de larges convergences quant à l'engagement pour la sortie du nucléaire dès maintenant, pour la solidarité avec les révolutions arabes, pour le refus de l'austérité.

La FASE aimerait initier avec d'autres des débats unitaires et larges en particulier sur deux thématiques : le FN et les dynamiques qu'ouvrent les révolutions dans le monde arabe.

Sur la préparation des élections de 2012, la FASE a enregistré positivement la démarche engagée par le NPA sans pour autant l'approuver dans sa globalité. Leur conception n'est pas à priori de constater l'incompatibilité entre le programme du PS et celui d'une gauche digne de ce nom. Bien entendu, les camarades disent refuser la participation à un gouvernement de gauche qui mènerait une politique libérale. En revanche, comme le Front de gauche, ils estiment possible de faire bouger les rapports de force à gauche entre le PS et la « gauche de gauche » et donc la nature de la politique d'un futur gouvernement né de la défaite de la droite.

Ainsi, sans approuver totalement les termes du texte constituant la base stratégique du Front de Gauche pour les élections présidentielles et législatives sur cette question, la délégation de la FASE a indiqué y voir une avancée suffisante pour tenter de concrétiser le rassemblement avec le Front de gauche.

Le NPA a indiqué qu'il avait envoyé une demande de rencontre avec les formation du Front de gauche (PCF, PG, GU) mais que pour sa part, les programmes du PS et d'une gauche digne de ce nom ne sont pas compatibles et qu'espérer « gauchir » le PS par le rapport de force issu des urnes était purement illusoire ; que si la droite était battue en 2012, il faudra alors construire une opposition de gauche la plus consistante possible à ce nouveau pouvoi

Écrit par : JD | 27/04/2011

Rencontre NPA /FASE nationale. Cpte rendu (npa2009.org)
Délégation NPA : Léonce Aguirre, Sandra Demarq, Myriam Martin, Christine Poupin.

Délégation FASE : Pierre Cours-Salies, Jean Brafman, Roland Meirieux (Les alternatifs)

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique avait la première demandé à rencontrer le NPA. Dans un climat fraternel, les deux délégations ont eu d'abord un rapide échange sur la situation sociale et internationale. Cette discussion a fait apparaître de larges convergences quant à l'engagement pour la sortie du nucléaire dès maintenant, pour la solidarité avec les révolutions arabes, pour le refus de l'austérité.

La FASE aimerait initier avec d'autres des débats unitaires et larges en particulier sur deux thématiques : le FN et les dynamiques qu'ouvrent les révolutions dans le monde arabe.

Sur la préparation des élections de 2012, la FASE a enregistré positivement la démarche engagée par le NPA sans pour autant l'approuver dans sa globalité. Leur conception n'est pas à priori de constater l'incompatibilité entre le programme du PS et celui d'une gauche digne de ce nom. Bien entendu, les camarades disent refuser la participation à un gouvernement de gauche qui mènerait une politique libérale. En revanche, comme le Front de gauche, ils estiment possible de faire bouger les rapports de force à gauche entre le PS et la « gauche de gauche » et donc la nature de la politique d'un futur gouvernement né de la défaite de la droite.

Ainsi, sans approuver totalement les termes du texte constituant la base stratégique du Front de Gauche pour les élections présidentielles et législatives sur cette question, la délégation de la FASE a indiqué y voir une avancée suffisante pour tenter de concrétiser le rassemblement avec le Front de gauche.

Le NPA a indiqué qu'il avait envoyé une demande de rencontre avec les formation du Front de gauche (PCF, PG, GU) mais que pour sa part, les programmes du PS et d'une gauche digne de ce nom ne sont pas compatibles et qu'espérer « gauchir » le PS par le rapport de force issu des urnes était purement illusoire ; que si la droite était battue en 2012, il faudra alors construire une opposition de gauche la plus consistante possible à ce nouveau pouvoi

Écrit par : JD | 27/04/2011

Les commentaires sont fermés.