Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2012

Vote utile ? Importance d'être en tête au premier tour ?

Quelques réalités des scrutins précédents pour réfléchir sur l'appel au vote "utile" qui est aussi la négation de la libre expression du premier tour en y inscrivant de force les prévisions du second !

Quelques réalités aussi sur l'importance d'être en tête au premier tour pour gagner au second

1974 : Mitterrand est en tête au premier tour mais Giscard d'Estaing est élu au second avec l'absence d'un candidat PC et une extrême gauche à 2,7% qui ne laisse que peu de report possible à gauche 

1981 : Giscard d'Estaing en tête au premier tour et Mitterrand élu au second grâce à une réserve forte à gauche avec un PC à 15,4%, un PSU à 1,1%, des RG à 2,2 % et LO à 2,3 % prouvant que la pluralité à gauche est un atoût et non un handicap

1995 : Jospin en tête au premier tour et Chirac élu en profitant d'un résultat insuffisant des autres formations de gauche que le PS (PC à 8,6%, verts à 3,3%, LO à 5,3%) suite à des appels forts au vote utile !

2007: Royal n'est pas en tête au premier tour et l'appel au vote utile lamine les voix de gauche autres que le PS (moins de 10% au total), ouvrant la porte à Sarkozy

Le système du vote à 2 tours ne garde sa dimension démocratique et ne permet des choix clairs au second tour que si les expressions du premier ne sont pas détournées par le forcing des médias et des partis "dominants" pour le réduire à un simple choix duel !

Les commentaires sont fermés.